Derniers articles publiés

Résumé rencontre avec le directeur

| 26 janvier 2018 | 0 Commentaire

Voici les derniers points que nous souhaitons partager avec vous.

  • Bibliothèque : nous attendons depuis l’année dernière de nouveaux bénévoles pour couvrir les livres, les étiqueter et les mettre dans la base de données de l’ordinateur. Pour ce faire, nous avons lancé un appel à bénévoles auquel vous pouvez vous présenter ici : LIEN
  • Ordinateurs : malgré une révision l’année dernière par notre trésorière FCPE, une seconde révision semblerait avoir été effectuée par un autre parent indépendant.
    En 2017, un lot d’ordinateurs nous avait été signalé par un parent d’élève travaillant au collège Galilée de Cergy. C’est notre présidente FCPE qui s’est chargée de faire le lien entre le directeur de notre école élémentaire et le référent du collège. À terme, 2 ordinateurs seront placés dans chaque classe.
    Un grand merci au collège Galilée pour ce lot d’ordinateurs.
  • Toilettes : nous redemandons à la mairie un deuxième service de nettoyage car l’école s’est agrandie. Il y a de plus en plus d’élèves et du fait que certains se soient permis de faire n’importe quoi lors de permissions, il a été interdit à tous dans un premier temps d’aller aux toilettes en dehors des récréations mais les toilettes ne peuvent accueillir autant d’enfants ! Heureusement il y a dorénavant 2 récréations.
    D’autre part, des odeurs en provenance des toilettes envahissent le 1er niveau de l’école, ce qui est insupportable lorsque les enfants étudient (la mairie doit permettre aux élèves d’étudier dans de bonnes conditions).
  • Bonbons « hallal » : comment présenter les bonbons aux enfants en respectant leur confession ? Est qu’on doit réprimander un élève qui utilise le mot « hallal » ?
    Un enseignant doit respecter la charte de la laïcité qui s’impose à tous et doit la rappeler mais face à des enfants lors de distribution de bonbons, il faudrait préciser pour information la présence de gélatine ou pas. L’observatoire de la laïcité indiquait dans un problème un peu similaire pour une cantine qu’il était judicieux de présenter un choix de plats ou un plat de substitution LIEN .
    Donc l’école peut bien évidemment proposer des bols de bonbons différents : normal, sans gélatine, sans allergènes, …
    Oui c’est bien l’école d’aujourd’hui mais cela veut dire aussi prendre en compte tous les élèves.
  • Gangs d’élèves ? non… : juste un dernier mot pour dire que des gamins ont voulu copier les copains du collège en faisant des tags dans l’école et à l’extérieur dans le quartier. Cela a été vite pris en main par le directeur et les enseignantes : les élèves ont été identifiés et la police municipale est venue expliquer les droits et devoirs de chacun. Cela a été très productif car les élèves ne se rendaient pas compte de la portée de leur geste et espérons que cela leur servira à l’avenir…
  • USEP : nous avons demandé pourquoi notre école ne faisait pas partie de l’Union Sportive du Premier Degrès ? Nous avons eu comme réponse qu’il faudrait qu’un enseignant se désigne pour porter le projet et qu’il faudrait créer une association (ce que nous ne cessons de réclamer afin de cesser d’être juste rattaché à l’OCCE). Notre trésorière FCPE avait envoyé tous les documents nécessaires pour ce faire car l’USEP aide à la création de l’association et conseille tout au long du processus. Apparemment, les années précédentes, l’élémentaire s’appuyait sur l’association de la maternelle…
    Tout ceci pour dire que nous perdons des subventions qui auraient pu servir pour des activités / sorties sportives pour les enfants.
  • Gâteaux de Noël : nous demandons à ce que soit prévu des contenants pour les familles qui viendraient acheter plusieurs gâteaux car le rouleau de papier sulfurique ne suffit pas. On nous propose un rouleau de sac de congélation pour aider les familles à acheter plusieurs parts de gâteaux.
    Nous proposons pour les prochaines fois, d’offrir 2 parts à chaque famille qui achèterait 10 parts de gâteaux (ou 5 parts + 1 gratuite)

Énormes flaques d’eau

| 22 janvier 2018 | 0 Commentaire

Nous avisons officiellement ce jour au sujet des flaques d’eau.

La mairie connaît ce problème récurrent puisque nous avions eu ce problème l’année dernière.

Les grilles d’évacuation sont bouchées et devrait avoir un curetage chaque début d’hiver…

L’unique petite entrée n’est déjà pas suffisante mais avec l’eau qui stagne c’est pénible aux heures de pointe…

Podcast FCPE de l’Ain

| 20 janvier 2018 | 0 Commentaire

Ne passez pas à côté des émission radio de Alexandre GUILLERMOZ, vice président de la FCPE de l’Ain.
Podcasts disponibles sur le lien ci dessous.
https://www.radio-b.fr/la-minute-du-parent-d-eleve-161

Livret pour apprendre à retrouver son calme

| 10 janvier 2018 | 0 Commentaire

A imprimer puis découper. Petit, simple mais sympas !

Mais ne pas hésiter à regarder les autres fichiers à télécharger sur le site

Livret à télécharger : 8 stratégies de retour au calme à proposer aux enfants face aux émotions fortes

Mèl sans réponses du 11 nov 2017 à Mme Chevalier et Mme Sieffen

| 9 janvier 2018 | 0 Commentaire

Nous attendons une réponse en espérant que ce mèl trouvera un echo.

Bonjour Mme Chevalier

Je vous envoie des questions afin de savoir pour lesquelles vous seriez favorables. Pour certaines nous avons tenté les années passées de les mettre à l’ordre du jour.

Pour l’école

  • Toilettes  : faire une éducation des enfants par une campagne de prévention avec intervention d’infirmière puéricultrice pour expliquer pourquoi les lieux doivent rester propres, civisme, accompagnement pendant les cours.
    –> Nous avons plus de classes vu les ouvertures chaque année : il faudrait au moins 2 nettoyages par jour. Nous avons constaté un état de saleté catastrophique à l’occasion de nos RDV à l’intérieur de l’école. En jetant un coup d’œil vous même à 16h, vous verrez des boules de papiers collés au mur, des chasses non tirées, des excréments à terre pour ne pas s’asseoir sur le rebord sale des cuvettes…
    –> Peut être garder les portes des toilettes individuelles mais enlever celle de l’entrée des toilettes ? Signaler aux enfants par un symbole que les toilettes ne sont pas fermées car ils pensent que c’est fermé à clef (les enseignants me disent que non, c’est accessibles).
    –> Les bracelets pour savoir qui doit aller aux toilettes ne fonctionnent pas. M.Lerique, notre directeur élémentaire, dit qu’il n’y a pas assez de bracelets et qu’il faut les renouveler. Les enseignants disent aux parents que si… tout va bien. Et pourtant des parents font des ordonnances pour que leur enfant soit autorisé d’aller aux toilettes (c’est interdit pendant les cours pour tout le monde parce que certains font des bêtises. Résultat : tout le primaire doit aller aux toilettes sur le temps de la récréation. Si on applique un ratio X élèves / minutes aux toilettes, tous n’auront pas le temps d’y aller).
  • Est ce qu’il y a des poubelles pour le recyclable (éduquer les enfants) dans les couloirs ou récré de l’école (ou lorsque les enfants sortent un goûter en revenant du sport le matin).
  • Photocopieuse couleur pour les supports pédagogiques des enseignants à destination des enfants ou un forfait par classe à l’année vers une photocopieuse couleur de la mairie (afin d’alléger les sacs à dos, ne pas avoir à acheter des manuels pour chaque élève, pour aider les enfants ayant des troubles des apprentissages, pour les débuts de lecture en CP).
  • Subvention financière ou nature (prêt de bulbes, de compost) à l’école pour concours des écoles fleuries.
  • Relancer « coup de pouce » Club de lecture en BCD sur temps périsco cette fois ci pour les élèves au moins en PPRE (cela dégagerait les profs qui voudraient bien envoyer des élèves en besoin (…).
  • Avoir un règlement intérieur pour le périscolaire avec notamment un horaire pour les parents afin qu’ils puissent se présenter à la garderie du soir toutes les 15mn. Ceci afin de ne pas déranger le travail des animateurs qui se retrouvent à faire des va et vient entre la porte d’entrée et leur surveillance. Si vous pensez que cela ne change rien pour les animateurs, pas la peine… C’est juste une suggestion car d’autres villes le font.
  • Notre association a donné un grand lot d’ordinateurs l’année dernière. Nous avons présenté nos services pour installer au moins une distribution libre / gratuite afin que les ordinateurs puissent fonctionner.
    M. Lerique voudrait windows (mais il faut avoir des licences officielles et cela un coût. M. François DETREE l’a dit à plusieurs reprises.) : est ce que votre informaticien à la mairie peut aider ?
  • Avez vous prévu une salle informatique qui soit aussi laboratoire de langue avec des casques audios ? A défaut, nous ferons une action vente de gâteaux pour acheter ces casques micros (si l’équipe pédagogique veut bien les utiliser).
  • Plan de chargement et de déchargement INRS lors de l’approvisionnement de la cantine par exemple.

Pour notre association

  • Demande boîte à lettre pour la FCPE pour l’ensemble du groupe scolaire sur la grille côté entrée vers restauration scolaire.
  • Demande tableau association de Parents d’élèves sur la 3ème entrée
    –> un panneau école en haut des marches circulaires attribué à M LERIQUE pour l’élémentaire ne sert plus depuis des années car il n’y a plus de clefs et personne ne s’en sert de toutes les façons (les affichages se font sur les vitres d’entrée). Serait t il possible de le déplacer pour cette 3ème entrée?.
  • Disposer d’un espace parent afin de pouvoir nous réunir et pour recevoir les parents en toute confidentialité (si manque de places, cela pourrait être quelques heures par semaine sur un espace délaissé dans l’école).
  • Autorisation pour placer un kiosque livres dans la cour de récré de l’école (un peu comme la cabane d’échange à l’entrée de l’agora). Si refus par enseignants, est ce possible ailleurs dans une entrée en terrain neutre ? Nous pouvons le faire avec ce plan et donner à l’école. https://boite-a-lire.com/images/boitesapartage/plan-give-box.pdf

Cordialement

Sondage sur le bac par le Ministère

| 18 décembre 2017 | 0 Commentaire

Le ministère de l’Éducation nationale lance cette semaine une consultation en ligne auprès des lycéens pour recueillir leurs réflexions et leurs idées pour améliorer le baccalauréat, que la rue de Grenelle veut réformer, a-t-il indiqué mardi.

Le site, education.gouv.fr/consultationbac2021, sera ouvert du mercredi 13 décembre au mardi 19 décembre. Il proposera une série de questions visant à recueillir « les attentes » et les « idées » des lycéens.

Suite : https://www.challenges.fr/societe/reforme-du-bac-le-ministere-ouvre-un-site-pour-avoir-les-avis-des-lyceens_519584

Vademecum Orientation

Le Ministère de l’Éducation nationale a publié un Vademecum pour accompagner les lycéens vers l’enseignement supérieur.
Ce Vademecum contient notamment  :

  • un descriptif de la nouvelle plateforme pour la procédure d’admission post-bac
  • une présentation de l’accompagnement renforcé des élèves vers le supérieur
  • des exemples d’utilisation des dispositifs existants au service de l’orientation vers le supérieur.

vademecum_orientation_845585(4)

Le site éduscol consacre par ailleurs une page à cette thématique de l’orientation au lycée :
http://eduscol.education.fr/cid73382/la-llaison-lycee-enseignement-superieur.html

Vos représentants FCPE dans les différents Conseils et Commissions du Lycée Camille Claudel

Vous trouverez ci-dessous vos contacts FCPE pour les différentes instances du Lycée.

Contactez-nous :  fcpe-lyceecamilleclaudel@outlook.fr

Téléchargez le document en pdf : Vos représentants FCPE dans les commissions 2017-2018

Commission Permanente

La commission permanente, émanation du conseil d’administration, a pour mission principale d’instruire les questions qui seront soumises au C.A. pour le vote. (Exemple sur la répartition de la dotation horaire)

Titulaire Suppléant
David RAMECOURT Christine DECRESCENZO

 

Conseil de Discipline

Assister l’élève et sa famille, apporter un avis motivé…

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER Laurent MEURISSE

 

Commission Educative

La commission éducative a pour mission d’examiner la situation d’un élève dont le comportement est inadapté aux règles de vie de l’établissement. Elle recherche avant tout à y apporter une réponse éducative personnalisée.

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER Jean-Yves FAJEAU

 

Conseil d’Hygiène et de Sécurité (CHS)

Les conditions de travail, amélioration des conditions d’hygiène et de sécurité dans l’établissement, visite des locaux, participer à la mise en place des plans de préventions sécurité…

Titulaire Suppléant
Marie-Pierre FAUQUEUR Christine DECRESCENZO

 

Commission Restauration

Etudier les menus proposés par la société de restauration et proposer éventuellement des changements sous condition de leur recevabilité tant d’un point de vue diététique que technique. Recevoir et transmettre les avis et appréciations sur les menus servis par les utilisateurs du service, par les personnels de la restauration, par les représentants des Parents d’élèves.

Titulaire Suppléant
Marie-Pierre FAUQUEUR David RAMECOURT

 

Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne (CVL)

A titre consultatif, nous participons à la « formulation des propositions sur la formation des représentants des élèves et les conditions d’utilisation des fonds lycéens. »

Titulaire Suppléant
Emmanuelle BENEZECH David RAMECOURT

 

Comité du Fonds Social Lycéen

Le fond social lycéen décide des aides destinées à répondre aux difficultés des familles à faire face à des dépenses de scolarité et de vie scolaire de leur enfant. Il peut s’agir de tout ou partie des frais d’internat, de demi-pension, de transport, de sorties scolaires, d’achat de matériels de sport, de fournitures et manuels scolaires.

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER David RAMECOURT

 

Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC)

Contribuer à « l’éducation à la citoyenneté », « prévention de la violence », « lutter contre l’exclusion », « éducation à la santé et à la sexualité et prévention des conduites addictives »

Titulaire Suppléant
Marjorie VULLIEZ Delphine DUPONT

 

Commission d’appels offres

Participation à l’élaboration du cahier des charges et choix des délégations de service public : par exemple la restauration. Un seul parent pour les deux fédérations.

Sébastien HOPIN

 

Mardi 12 dec 2017 : appel à manifestation devant l’assemblée nationale

| 8 décembre 2017 | 0 Commentaire

Appel des fédérations CGT, FO, FSU, SUD éducation, Solidaires étudiant-e-s, UNEF, UNL, FCPE95, FCPE93

 

Alors même que la communauté Educative ‘’Lycéens, Etudiant, Enseignants, Parents’’ prennent connaissance du contenu du projet de réforme du premier cycle universitaire et commencent à se mobiliser, le gouvernement fait le choix du passage en force et de la précipitation. Un certain nombre de mesures sont mises en place avant même l’adoption de la loi. Le plus emblématique est la saisie du CSE sur des décrets avant même l’étude de la loi par l’Assemblée Nationale.

Dans les universités les budgets proposés aux conseils d’administration prévoient la gestion des demandes d’affectation, les modules de mise à niveau, la définition des « attendus » et celle des capacités d’accueil des filières. Dans les lycées la mise en place du 2eme professeur principal et des nouvelles mesures d’orientations sont mises en œuvre à marche forcée.

De toute évidence, cette précipitation va mettre en difficulté immédiate les bacheliers, leurs familles, les personnels des lycées et des universités. Mais ce sont aussi les établissements et les formations du supérieur qui seront en difficultés : comment définir le nombre de dossiers acceptés au vu des capacités d’accueils en prévoyant les désistements de candidats qui auront formulés dix vœux non hiérarchisés ?

Ce ne sont pas les annonces budgétaires qui vont permettre une amélioration de la situation, le budget est loin d’être à la hauteur des ambitions affichées. Sur le milliard annoncé à destination de l’Enseignement supérieur étalé sur cinq ans, 450 millions d’euros étaient déjà budgétisés à travers le Grand plan d’investissement qui se fera sous forme d’appels à projets privant de facto une partie des universités de ce financement. Il ne reste que 500 millions d’euros sur 5 ans pour accueillir près de 3 millions d’étudiants d’ici 2025, ce qui est largement insuffisant. Aucune garantie n’existe sur les recrutements d’enseignants et de personnels techniques, administratifs et de bibliothèques pour accueillir l’ensemble des étudiants attendus, faire baisser les effectifs des cours en TD et en amphi, améliorer les conditions de travail des personnels de universités très dégradées ces dernières années.

Cette réforme remet en cause le principe de libre accès à l’université qui garantit à chaque jeune titulaire du baccalauréat de pouvoir continuer ses études. Sans oser le dire, le gouvernement met en place une véritable logique de sélection dans tout l’accès aux études supérieures. Nous tenons à rappeler que le nombre de PSY EN qui sont les personnels qualifiés pour orienter les élèves est nettement insuffisant et qu’en ce moment même c’est bien le gouvernement qui prend la responsabilité de fermer des Centres d’Information et d’Orientation. En prévoyant que le conseil de classe de terminale examine les vœux du lycéen et participe à un avis formulé par le chef d’établissement, cela revient à faire des enseignants en lycée des acteurs de la sélection.

Les fuites organisées dans la presse et les déclarations du ministère de l’éducation sur une refonte du lycée font preuve d’une accablante cohérence avec nos analyses du projet de réforme du premier cycle post-bac et de la mise en place des « prérequis » ou « attendus ». Se dessine une réduction des matières sujettes à un examen ponctuel, une introduction très importante du contrôle continu, une modularité des cursus des lycéens et des examens de spécialité avancés dans l’année pour permettre leur prise en compte dans les dossiers d’admission post-bac. Ces annonces constituent manifestement la volonté de remettre en cause le baccalauréat comme diplôme national reposant sur des épreuves nationales, terminales et anonymes et comme premier grade universitaire.

Nos organisations réaffirment :

  • la nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie, construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires.
  • Le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant l’accès de tous les bacheliers sur tout le territoire aux filières post bac et aux établissements de leur choix.
  • L’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post bac et le refus de toute sélection à l’entrée à l’université.
  • Le refus de l’instauration de blocs de compétences en lieu et place des diplômes et des qualifications.
  • L’abandon du projet de loi sur 1er cycle post bac et du plan « étudiants » qui l’accompagne, condition pour permettre une réforme ambitieuse qui garantisse le libre accès de chacun·e au supérieur.


Nous vous invitons à nous réunir le Mardi 12 décembre 2017, jour de présentation du projet de loi à l’Assemblée Nationale.

Devant l’assemblée nationale à 12h.

 

Qu’est ce que la médiation par ses pairs ?

| 7 décembre 2017 | 0 Commentaire

Voici ce que l’on pouvait lire en 2010 :

La médiation sociale par et pour les élèves

Depuis trois ans, le collège La Bussie expérimente la médiation par les pairs via un projet partenarial avec l’association Génération Médiateurs. Respect de soi et des autres, apprentissage de la délibération, résolution de conflits, sont quelques uns des enjeux poursuivis par cette démarche.
Source : Pole Ressources 95

Qu’en est il aujourd’hui ? Merci de laisser un commentaire

Fiche à télécharger