RSSCatégorie: LYCÉE

Journée portes ouvertes

| 11 février 2018 | 0 Commentaire

Aujourd’hui c’est la journée portes ouvertes au lycée Camille Claudel ! Un stand est prêt à vous accueillir si vous souhaitez avoir des informations. Des parents seront là pour vous renseigner. N’hésitez pas la FCPE assiste tous les parents. Merci à tous.

court métrage contre le harcèlement

| 4 février 2018 | 0 Commentaire

Un superbe court métrage très réaliste sur le harcèlement vécu par certaines personnes…

 

https://ac-nantes.libcast.com/widget/el-cuaderno

 

Vite, postulez aux jobs d’été de Vauréal

| 3 février 2018 | 0 Commentaire

Si vous êtes intéressés, c’est maintenant qu’il faut envoyer une lettre de motivation, un CV et une photo avant le 31 mars !
La maison de la jeunesse peut renseigner car les animateurs connaissent très bien le dispositif.

France Inter invite la classe de 2nde Art appliqué

| 28 janvier 2018 | 0 Commentaire

Des crèpes, des fars et du cidre dans cette émission savoureuse de ce dimanche 28 janvier !
La classe de 2nde en Art appliqué de notre lycée Camille Claudel a été invitée avec notamment Tristan qui donne son avis que quelques minutes…

Lien vers l’émission

Mobilisation du foncier des lycées : La FCPE95 déplore l’absence de concertation de la communauté éducative et appelle à la vigilance

| 28 janvier 2018 | 0 Commentaire

Communiqué de Presse:

 | 24 janvier 2018 

 

Le Conseil Régional d’Ile de France, vient d’adopter le 24 novembre dernier, une convention cadre en
vue de la cession à l’EPF IF (Etablissement Foncier d’Ile de France) du foncier de lycées dont il est
propriétaire. L’EPF IF portera ce foncier afin de le céder à son tour à prix coûtant à des promoteurs
immobiliers. Le but de cette opération, tel qu’exposé par la Région est de participer à l’effort de
construction national tout en mobilisant des moyens pour la rénovation des lycées.
Si la FCPE95 ne peut que s’inscrire dans la logique de nécessaires efforts en faveur du logement,
notamment en Ile de France, elle reste toutefois méfiante et vigilante afin que les lycéens et la
communauté éducative ne se retrouvent pas sacrifiés sur l’autel de la promotion immobilière.
« Chaque site mobilisé l’est en plein accord avec les maires et la communauté éducative », ainsi
intervenait le président de l’EPF IF lors de sa présentation du rapport. (suite…)

Sondage sur le bac par le Ministère

| 18 décembre 2017 | 0 Commentaire

Le ministère de l’Éducation nationale lance cette semaine une consultation en ligne auprès des lycéens pour recueillir leurs réflexions et leurs idées pour améliorer le baccalauréat, que la rue de Grenelle veut réformer, a-t-il indiqué mardi.

Le site, education.gouv.fr/consultationbac2021, sera ouvert du mercredi 13 décembre au mardi 19 décembre. Il proposera une série de questions visant à recueillir « les attentes » et les « idées » des lycéens.

Suite : https://www.challenges.fr/societe/reforme-du-bac-le-ministere-ouvre-un-site-pour-avoir-les-avis-des-lyceens_519584

Vademecum Orientation

Le Ministère de l’Éducation nationale a publié un Vademecum pour accompagner les lycéens vers l’enseignement supérieur.
Ce Vademecum contient notamment  :

  • un descriptif de la nouvelle plateforme pour la procédure d’admission post-bac
  • une présentation de l’accompagnement renforcé des élèves vers le supérieur
  • des exemples d’utilisation des dispositifs existants au service de l’orientation vers le supérieur.

vademecum_orientation_845585(4)

Le site éduscol consacre par ailleurs une page à cette thématique de l’orientation au lycée :
http://eduscol.education.fr/cid73382/la-llaison-lycee-enseignement-superieur.html

Vos représentants FCPE dans les différents Conseils et Commissions du Lycée Camille Claudel

Vous trouverez ci-dessous vos contacts FCPE pour les différentes instances du Lycée.

Contactez-nous :  fcpe-lyceecamilleclaudel@outlook.fr

Téléchargez le document en pdf : Vos représentants FCPE dans les commissions 2017-2018

Commission Permanente

La commission permanente, émanation du conseil d’administration, a pour mission principale d’instruire les questions qui seront soumises au C.A. pour le vote. (Exemple sur la répartition de la dotation horaire)

Titulaire Suppléant
David RAMECOURT Christine DECRESCENZO

 

Conseil de Discipline

Assister l’élève et sa famille, apporter un avis motivé…

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER Laurent MEURISSE

 

Commission Educative

La commission éducative a pour mission d’examiner la situation d’un élève dont le comportement est inadapté aux règles de vie de l’établissement. Elle recherche avant tout à y apporter une réponse éducative personnalisée.

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER Jean-Yves FAJEAU

 

Conseil d’Hygiène et de Sécurité (CHS)

Les conditions de travail, amélioration des conditions d’hygiène et de sécurité dans l’établissement, visite des locaux, participer à la mise en place des plans de préventions sécurité…

Titulaire Suppléant
Marie-Pierre FAUQUEUR Christine DECRESCENZO

 

Commission Restauration

Etudier les menus proposés par la société de restauration et proposer éventuellement des changements sous condition de leur recevabilité tant d’un point de vue diététique que technique. Recevoir et transmettre les avis et appréciations sur les menus servis par les utilisateurs du service, par les personnels de la restauration, par les représentants des Parents d’élèves.

Titulaire Suppléant
Marie-Pierre FAUQUEUR David RAMECOURT

 

Conseil des délégués pour la Vie Lycéenne (CVL)

A titre consultatif, nous participons à la « formulation des propositions sur la formation des représentants des élèves et les conditions d’utilisation des fonds lycéens. »

Titulaire Suppléant
Emmanuelle BENEZECH David RAMECOURT

 

Comité du Fonds Social Lycéen

Le fond social lycéen décide des aides destinées à répondre aux difficultés des familles à faire face à des dépenses de scolarité et de vie scolaire de leur enfant. Il peut s’agir de tout ou partie des frais d’internat, de demi-pension, de transport, de sorties scolaires, d’achat de matériels de sport, de fournitures et manuels scolaires.

Titulaire Suppléant
Olivier DEMUYLDER David RAMECOURT

 

Comité d’Éducation à la Santé et à la Citoyenneté (CESC)

Contribuer à « l’éducation à la citoyenneté », « prévention de la violence », « lutter contre l’exclusion », « éducation à la santé et à la sexualité et prévention des conduites addictives »

Titulaire Suppléant
Marjorie VULLIEZ Delphine DUPONT

 

Commission d’appels offres

Participation à l’élaboration du cahier des charges et choix des délégations de service public : par exemple la restauration. Un seul parent pour les deux fédérations.

Sébastien HOPIN

 

Mardi 12 dec 2017 : appel à manifestation devant l’assemblée nationale

| 8 décembre 2017 | 0 Commentaire

Appel des fédérations CGT, FO, FSU, SUD éducation, Solidaires étudiant-e-s, UNEF, UNL, FCPE95, FCPE93

 

Alors même que la communauté Educative ‘’Lycéens, Etudiant, Enseignants, Parents’’ prennent connaissance du contenu du projet de réforme du premier cycle universitaire et commencent à se mobiliser, le gouvernement fait le choix du passage en force et de la précipitation. Un certain nombre de mesures sont mises en place avant même l’adoption de la loi. Le plus emblématique est la saisie du CSE sur des décrets avant même l’étude de la loi par l’Assemblée Nationale.

Dans les universités les budgets proposés aux conseils d’administration prévoient la gestion des demandes d’affectation, les modules de mise à niveau, la définition des « attendus » et celle des capacités d’accueil des filières. Dans les lycées la mise en place du 2eme professeur principal et des nouvelles mesures d’orientations sont mises en œuvre à marche forcée.

De toute évidence, cette précipitation va mettre en difficulté immédiate les bacheliers, leurs familles, les personnels des lycées et des universités. Mais ce sont aussi les établissements et les formations du supérieur qui seront en difficultés : comment définir le nombre de dossiers acceptés au vu des capacités d’accueils en prévoyant les désistements de candidats qui auront formulés dix vœux non hiérarchisés ?

Ce ne sont pas les annonces budgétaires qui vont permettre une amélioration de la situation, le budget est loin d’être à la hauteur des ambitions affichées. Sur le milliard annoncé à destination de l’Enseignement supérieur étalé sur cinq ans, 450 millions d’euros étaient déjà budgétisés à travers le Grand plan d’investissement qui se fera sous forme d’appels à projets privant de facto une partie des universités de ce financement. Il ne reste que 500 millions d’euros sur 5 ans pour accueillir près de 3 millions d’étudiants d’ici 2025, ce qui est largement insuffisant. Aucune garantie n’existe sur les recrutements d’enseignants et de personnels techniques, administratifs et de bibliothèques pour accueillir l’ensemble des étudiants attendus, faire baisser les effectifs des cours en TD et en amphi, améliorer les conditions de travail des personnels de universités très dégradées ces dernières années.

Cette réforme remet en cause le principe de libre accès à l’université qui garantit à chaque jeune titulaire du baccalauréat de pouvoir continuer ses études. Sans oser le dire, le gouvernement met en place une véritable logique de sélection dans tout l’accès aux études supérieures. Nous tenons à rappeler que le nombre de PSY EN qui sont les personnels qualifiés pour orienter les élèves est nettement insuffisant et qu’en ce moment même c’est bien le gouvernement qui prend la responsabilité de fermer des Centres d’Information et d’Orientation. En prévoyant que le conseil de classe de terminale examine les vœux du lycéen et participe à un avis formulé par le chef d’établissement, cela revient à faire des enseignants en lycée des acteurs de la sélection.

Les fuites organisées dans la presse et les déclarations du ministère de l’éducation sur une refonte du lycée font preuve d’une accablante cohérence avec nos analyses du projet de réforme du premier cycle post-bac et de la mise en place des « prérequis » ou « attendus ». Se dessine une réduction des matières sujettes à un examen ponctuel, une introduction très importante du contrôle continu, une modularité des cursus des lycéens et des examens de spécialité avancés dans l’année pour permettre leur prise en compte dans les dossiers d’admission post-bac. Ces annonces constituent manifestement la volonté de remettre en cause le baccalauréat comme diplôme national reposant sur des épreuves nationales, terminales et anonymes et comme premier grade universitaire.

Nos organisations réaffirment :

  • la nécessité de travailler tout au long du parcours au lycée à une orientation choisie, construite, accompagnée et évolutive avec les moyens humains et financiers nécessaires.
  • Le maintien du baccalauréat comme diplôme national et 1er grade universitaire, garantissant l’accès de tous les bacheliers sur tout le territoire aux filières post bac et aux établissements de leur choix.
  • L’exigence d’ouverture massive de places supplémentaires en 1er cycle post bac et le refus de toute sélection à l’entrée à l’université.
  • Le refus de l’instauration de blocs de compétences en lieu et place des diplômes et des qualifications.
  • L’abandon du projet de loi sur 1er cycle post bac et du plan « étudiants » qui l’accompagne, condition pour permettre une réforme ambitieuse qui garantisse le libre accès de chacun·e au supérieur.


Nous vous invitons à nous réunir le Mardi 12 décembre 2017, jour de présentation du projet de loi à l’Assemblée Nationale.

Devant l’assemblée nationale à 12h.

 

Lycéens de Terminale : ce qui va changer pour l’inscription dans le supérieur en 2018

Publié le 23 novembre 2017 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Fin d’APB remplacée par la plateforme « Parcoursup », accompagnement des élèves de Terminale, fin du tirage au sort pour l’accès à certaines filières, rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale… À la suite du « plan Étudiants » du 30 octobre 2017, la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a présenté au Conseil des ministres du mercredi 22 novembre 2017 le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants.

Pour l’année 2017-2018, le nouveau calendrier d’orientation des lycéens de Terminale va s’articuler autour de 4 phases principales :

  • phase d’information (novembre-décembre 2017) avec mise en place d’une 1ère semaine de l’orientation et examen par le conseil de classe des intentions d’orientation des élèves ;
  • phase des vœux (janvier-mars 2018) avec notamment participation à la 2e semaine de l’orientation, ouverture de la nouvelle plateforme d’affectation dans l’enseignement supérieur, saisie des vœux (10 au maximum, non hiérarchisés), examen par le conseil de classe, avis du chef d’établissement ;
  • phase de réception et d’acceptation des propositions (mai-septembre 2018) ;
  • phase complémentaire pour les candidats n’ayant obtenu aucun de leurs vœux (juillet-septembre 2018).

Par ailleurs, tout au long de cette année, les élèves en classe de Terminale seront suivis par deux professeurs principaux qui les accompagneront dans la construction de leur projet d’étude.

  À noter :

Afin de lutter contre l’échec en licence, le premier cycle universitaire sera modulable (+ ou – 3 ans) avec notamment une éventuelle remise à niveau à l’entrée à l’université avec des modules de méthodologie et des enseignements de consolidation.

Un semestre ou une année de césure pourront également être ouverts à chaque étudiant pendant la licence.

  À savoir :

C’est dans le cadre de la présentation de ce « plan Étudiants » qu’a également été annoncé pour la rentrée universitaire 2018 le rattachement des nouveaux étudiants au régime général de la sécurité sociale. À la rentrée 2019, cette réforme s’appliquera aussi à l’ensemble des autres étudiants. Les étudiants n’auront donc plus à payer la cotisation pour la sécurité sociale étudiante qui s’élève cette année à 217 €.